L'arancino trouve son origine sur les terres siciliennes. Son étymologie découle du mot arancia (orange) dont les arbres parsèment cette île volcanique. La forme et la couleur rappellent ce fruit exquis gorgé de soleil. Si l'orange est plutôt sucrée et odorante, l'arancino est, quant à lui, d'un autre monde, une explosion en bouche!

 

L'alliance des divers ingrédients utilisés, aussi bien dans leurs saveurs que dans leur texture, avec le savoir faire sicilien, font de ce met toute son originalité. Lorsque l'on croque dans cette boule de risotto panée, croustillante, le coeur fondant arrive à nos papilles et nous fait voyager au tempo de la tarantella. Difficile de retrouver ses esprits!

 

Le voyage culinaire peut se décliner en plusieurs farces dont la plus populaire est cuisinée à base de viande hâchée finement choisie, 100% pur boeuf, mijotée dans une sauce tomate maison cuite des heures durant avec des petits pois, et de la mozzarella qui fond lors de la cuisson.

 

Una vera delizia! 

 

 

L'histoire raconte que...

 

ce met au coeur fondant et au contour croustillant était un encas très prisé lors des journées de chasse de toute l''aristocratie italienne. Le roi de Sicile, Frédéric II, les emportait avec lui pour les manger en patience de pouvoir tirer sur un cerf égaré. Le cerf lui-même en raffolait mais rares sont ceux qui eurent le privilège d'en goûter! et depuis là, les arancini n'ont fait que traverser les forêts et les pâturages, les apennins et les volcans, les mers et les collines, pour devenir l'emblème de l'authentique cuisine populaire à l'italienne...